Accueil > Art > Expositions > Pierre Sauvage, propriétaire de Casa Lopez, imagine pour vous la maison rêvée en Provence

Pierre Sauvage, propriétaire de Casa Lopez, imagine pour vous la maison rêvée en Provence

Comment rêver sa maison en Provence ? Pierre Sauvage, propriétaire de Casa Lopez, maison d’art décoratif à Paris, l’a imaginée pour vous. Ce passionné du beau et amoureux de la Provence, a créé in situ la maison de nos rêves en Provence. Avec ses oliviers, sa lavande, ses cigales et ses différents tons de Lumières, elle se visite dans le village du même nom, situé au coeur du Luberon, chez Édith Mézard.


Une maison rêvée en Provence, exposition à voir jusqu’au 15 septembre au Château de L’ange à Lumières, en Luberon. Direction artistique Pierre Sauvage, directeur de la Maison Casa Lopez, maison d’art de la table et décoration.
L’exposition Une Maison rêvée en Provence est histoire d’amour pour la Provence conçue par Pierre Sauvage et Edith Mézard, deux passionnés du beau, de la décoration artistique, de l’art de la table. C’est à Lumières, dans ce village qui porte bien la définition de la Provence, que se trouve l’installation de cette maison rêvée, sous le chant des cigales, des oiseaux, les senteurs de la lavande, les oliviers, les lumières du soleil, uniques en Provence.

Rencontre avec Pierre Sauvage, in situ de l’exposition « Une Maison rêvée en Provence »

Projecteur TV. com – Marie Céline Solérieu : Comment rêver vous cette maison en Provence ?
Pierre Sauvage : C’est une maison tournée vers le jardin, ensoleillée, avec un intérieur qui est plutôt calme, sombre, assez feutré, comme les maisons anciennes ici, les tomettes. Nous avons fait ici un jardin, un jardin qui n’est pas tellement formel, avec plutôt des oliviers, pas trop de cyprès, avec un fond qui représente l’Abbaye de Sénanque stylisée, qui a été imaginée par Sacha Poliakoff. Cette exposition reprend un peu l’univers d’Édith Mézard et le mien, nos animaux, les objets que nous avons imaginés ensemble.

Cette exposition est-elle une rencontre de passions ?
Pierre Sauvage : Oui. C’est aussi une rencontre amicale. J’ai une maison dans la région depuis une quinzaine d’années. Je connaissais Édith, je venais la voir régulièrement. On a plusieurs fois fait des choses ensemble, et puis là, nous avions envie de faire quelque chose de plus important. Nous avons utilisé cet espace pour imaginer cette maison en Provence.

Comment s’est créé ce projet ? Est – ce lié à la période du confinement, comme pour donner un souffle d’oxygène ?
Pierre Sauvage : On l’avez imaginée avant. On s’était dit « on fera ça l’été prochain ». Nous avions prévu de la faire à Gordes, mais c’était compliqué. Finalement, on a opté de la faire ici, chez Édith Mézard, à Lumières. On a l’espace pour accueillir les gens de façon en toute sécurité. On a donc maintenu ce projet.

Toutefois, cette exposition est bienvenue avec le chant des oiseaux, les cigales, la lavande, les oliviers. Cela permet de se ressourcer ...
Pierre Sauvage : Oui effectivement, elle permet de se ressourcer. c’était d’ailleurs très agréable à imaginer parce que on imaginait pendant le confinement, au téléphone. Cela nous a permis de passer cette période là. C’est agréable d’imaginer des choses qui par la suite prennent vie.

Vous êtes directeur artistique et propriétaire de la Maison Casa Lopez depuis 2014, comment est – ce arrivé ?
Pierre Sauvage : J’avais une quarantaine d’années, et 20 ans d’expérience dans les relations publiques, et relations presse, ce qui m’a passionné. J’aurais pu continuer mais j’avais envie de changer, de faire autre chose. J’aime bien la décoration, j’aime bien le jardin…. À travers mon expérience, à force d’accompagner les gens dans leur création d’entreprise, leur communication, on a envie d’essayer aussi. Tout cela a participé à l’envie de relancer la maison Casa Lopez.

Quelles sont les spécificités de cette maison d’art, Casa Lopez ?
Pierre Sauvage : Casa Lopez est une marque d’inspiration méditerranéenne où pratiquement tout est fabriqué en Europe : Italie, Portugal, Espagne, en Provence. L’idée d’un art de vivre latin, coloré. C’est toujours un imaginaire du Sud, mais avec des objets qui fonctionnent aussi bien dans les villes, comme Paris, New York, que dans les jardins provençaux, méditerranéens, bretons.
C’est la première exposition que nous réalisons. Un concours de circonstances, de ma rencontre avec Édith Mézard, le lieu. C’est très agréable à imaginer, à faire prendre vie. c’est une collaboration interessante. On fait les choses différemment.

Comment avez-vous imaginé la visite de cette maison ? 
Pierre Sauvage : On a imaginé de faire un jardin et une maison. Au départ, nous voulions faire qu’un jardin, puis nous l’avons dséparé en deux pour faire une maison et un jardin. On voulait tous les deux, que ce soit quelque chose qui ne soit pas formel, un peu comme les Casa Lopez en fait : à la fois simple et sophistiqué en même temps. Le mélange de la laine, de matières nobles, de matières sophistiquées et le résultat de cette maison rêvée en Provence est un petit peu ça. Tout cela cohabite de manière naturelle : l’art de vivre espagnol, portugais, italien, provençal, c’est extrêmement lié; des passerelles entre l’intérieur et l’extérieur, la vie dans le Sud, c’est une chose qui assez évidente d’une certaine façon.

Quelle image aviez vous de la Provence avant de vous y installer ?
Pierre Sauvage : Je n’avais pas d’image préconçue. C’est effectivement lorsque je me suis installé, que j’ai vu la lumière, les champs de lavande, tout l’imaginaire provençal. Ce qui est saisissant, lorsqu’on arrive, c’est le parfum de la Provence, et la lumière qui change énormément.

L’exposition « Une maison rêvée en Provence » se visite jusqu’au 15 septembre, au Château de l’Ange, chez Édith Mézard, au hameau de Lumières, près de Goult dans le Luberon

 

Autres articles sur la Provence

Une maison rêvée en Provence : Pop up Edith Mézard et Casa Lopez
Petite Escapade en Luberon, entre patrimoine et culture
Les Baux-de-Provence, un village perché qui illumine le monde
L’histoire romanesque des villas de légende de Cap d’Ail …

Localisation : Lumières
Date : 20 août 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus