Paris – « Maria by Callas », « Quand le Mythe devient Patrimoine Mondial »

6 novembre 2017

Paris – « Maria by Callas » de Tom Volf
Présentation presse du film au Club de l’Etoile jeudi 2 novembre à 13h
Sortie en salle le 13 décembre .
Boulogne-Billancourt – Exposition à La Seine Musicale jusqu’au 14 décembre 2017

« Quand le Mythe devient Patrimoine Mondial »

Le 16 septembre 1977 une nouvelle étoile brille dans la constellation de la Couronne Boréale. Une « Diva Assoluta » vient de rejoindre Ariane au firmament du Panthéon mythologique de la Grèce Antique.
Maria Callas, avec Orphée, fait partie des mortels qui par la perfection de leur don musical  ont su séduire les dieux de l’Olympe.

D’une famille originaire du Péloponnèse, elle voit le jour en décembre 1923 à New York. Très jeune elle se consacre à la musique et commence sa carrière dès l’âge de 17 ans dans une opérette de Franz von Suppé, « Boccaccio« .

Rentrant en Grèce annexée par les Forces de l’Axe, sa mère impose à sa fille de chanter pour l’occupant. Elle fait ainsi ses débuts dans le rôle de Tosca au mois d’août 1942. Elle est Marta dans un opéra d’Eugen d’Albert, « Tiefland« , ouvrage donné pour les allemands au théâtre d’Olympie. La critique est là…unanime : « La cantatrice qui a tenu le rôle de Marta avec une sensibilité sans égale, cette nouvelle étoile du firmament grec a donné un exemple magistral de ce que devait être une actrice de tragédie ».

Dés la fin de la seconde guerre mondiale, elle commence une carrière prestigieuse et telle Ariane ou Ulysse, sa vie est comme l’Odyssée qui la conduira du labyrinthe des passions à la gloire immortelle. Maria Callas enchaine ainsi les plus grands rôles d’héroïnes d’opéras d’une grande intensité dramatique comme Lucia, Médée, Norma, Tosca ou Violetta. Cela lui vaut d’être surnommée par Leonard Bernstein « la Bible de l’opéra ».

Remplaçant en 1950 Renata Tebaldi dans Aïda, elle fait ses débuts officiels à la Scala de Milan. En son honneur, ce temple du Lyrique met spécialement au répertoire de nouvelles productions avec des réalisateurs ou des personnalités prestigieuses comme Herbert von Karajan, Carlo Maria Giulini, Luchino Visconti ou Franco Zeffirelli.

Elle se produira durant toute sa carrière sur les principales scènes du monde comme Venise, Rome, Paris, New York, Milan, Mexico, Londres, Buenos Aires…, et elle a toujours été entourée des meilleurs chanteurs de son époque, Boris Christoff, Giulietta Simionato, Giuseppe Di Stefano, Mario del Monaco, Tito Gobbi, pour ne citer qu’eux.

Sa voix exceptionnelle dans la tradition belcantiste est d’une fluidité naturelle. Elle peut interpréter aussi bien des rôles dramatiques, nécessitant puissance et endurance, que ceux privilégiant l’ornementation musicale. D’une tessiture exceptionnelle pour une soprano, elle aborde avec aisance des rôles allant du mezzo dramatique au soprano lyrique léger.

« Maria Callas est l’un de ces talents bénis des Dieux dont on ne peut que s’émerveiller ».
Il n’est pas prétentieux de dire qu’elle a bouleversé l’art lyrique du XXème siècle.

 

« Maria by Callas » une trilogie de Tom Volf

C’est à ce personnage hors du commun que Tom Volf a décidé de consacrer son talent en lui rendant un hommage légitime, alliant notamment les mythes Grecs et Scandinaves, sous la forme d’une trilogie. Une alchimie parfaite, pour les 40 ans de la disparition de Maria Callas, réunissant une exposition, trois livres et un film.

Exposition Maria by Callas, La Seine Musicale, parcours sensible et intime :

En proposant cette magnifique exposition pour l’ouverture de « La Seine Musicale » à Boulogne-Billancourt, Tom Volf  nous entraine dans un parcours sensible et intime rythmé par de nombreux documents et archives tout à fait inédits. Guidé par la voix de la cantatrice, le visiteur chemine tout au long de ce parcours initiatique en sa compagnie, de son enfance à sa dernière tournée internationale en 1973 et 1974 qui la conduira à travers l’Europe, les États-Unis, la Corée du Sud et le Japon. Cela permet de redonner la parole à la Diva Assoluta dans une alternance passant de sa vie intime à sa vie professionnelle en sensibilisant le public à son travail, ses émotions et ses sacrifices. Une superbe exposition qui, espérons le, pourra être reprise prochainement en France et dans le monde.
Jusqu’au 14 décembre 2017 – La Seine Musicale Ile Seguin / Boulogne Billancourt

 

Extrait de « Norma de Bellini » capté lors de l’exposition

Puis trois livres de Tom Volf, chez trois éditeurs à la découverte d’une Diva intime avec chacun leur originalité et leur complémentarité.

D’abord « Maria by Callas » aux éditions Assouline, avec des rencontres de proches d’une Diva authentique et fragile au travers de photos inédites et de conversations personnelles ou professionnelles avec des personnalités comme Nadia Stancioff ou Georges Prêtre.

Un deuxième livre, « Callas Confidential », aux éditions de La Martinière qui présente une femme fragile et une artiste acharnée de travail et de perfectionnisme. Un livre « envers du décor » qui s’appuie sur des interviews oubliées et des extraits de sa correspondance privée.

Enfin « Lettres et mémoires inachevés » aux Editions Fayard où Tom Volf propose aux lecteurs les carnets intimes de la Diva qu’elle commença à écrire en 1957. Elle y évoque sa jeunesse, ses années d’apprentissage et le début de sa carrière. Malheureusement, elle laissera ses carnets inachevés.
Il y a adjoint également de nombreuses lettres inédites écrites de 1946 à sa mort énigmatique à Paris en 1977. Un livre touchant qui ne peut laisser indifférent.

Un film documentaire sur la vie de Maria Callas …

Pour clore cette trilogie, Tom Volf a réalisé un film documentaire de 90 minutes (sortie en salle le 13 décembre prochain).
La première représentation presse vient d’avoir lieu à Paris le jeudi 2 novembre. Maria Callas y raconte sa propre vie avec de nombreuses images inédites, des films super 8 et des enregistrements live.
Fanny Ardant prête sa voix à ce film ; rappelons nous qu’en 2002 elle avait interprété le rôle de la Diva dans le film de Franco Zeffirelli « Callas Forever ». Un film événement pour entrer dans l’univers légendaire de la plus grande chanteuse lyrique du XXème siècle.

Des coffrets CD pour compléter la trilogie en musique :

A signaler également chez « Warner » le magnifique coffret « Maria Callas la passion de la scène » en 3 CD et le luxueux coffret « Maria Callas live » de 42 CD et 3 DVD Blu-Ray comprenant 20 opéras captés sur scène et 12 enregistrements en studio qui sont accompagnés d’un livret richement décoré et illustré.
Un conseil, à écouter loin de toutes nuisances sonores extérieures pour en saisir la perfection et s’immerger dans un monde intérieur où règnent l’émotion, la beauté et le sublime.

Et pour compléter cet article, nous vous présentons une lettre manuscrite inédite signée de sa main en 1964 autorisant l‘Obtenteur Meilland, créateur-producteur de roses, à créer à Grasse, capitale des Parfums, une rose Maria Callas. Tout comme son inspiratrice, elle est d’un raffiné rouge passion s’ouvrant généreusement sur le monde !

Cette merveilleuse trilogie deTom Volf  nous fait découvrir son remarquable travail avec tant de sensibilité.
Tel Ariane et son célèbre fil, il nous conduit du labyrinthe des ténèbres aux rives ensoleillées de Naxos, terre d’un monde meilleur sous la protection d’Apollon, dieu de la musique et de ses muses.

Laissons pour clore cet article le dernier mot à Maria Callas : « J’ai souvent joué l’opéra des héroïnes qui meurent par amour. C’est quelque chose que je peux comprendre, j’aurais fait pareil à leur place » et « Chanter pour moi n’est pas un acte d’orgueil, mais seulement une tentative d’élévation vers ces cieux où tout est harmonie ».

Pratique : www.mariabycallas.com

©photos et vidéos : Béatrice Gernez