La transition de l’art africain – Mohammed Kacimi – Mucem

23 novembre 2018


Exposition Marseille : 1993-2003 : Une transition africaine – Mohammed Kacini – du 23 novembre 2018 au 3 mars 2019

Rencontre avec Batoul Kacimi, fille de l’artiste Mohammed Kacimi et Nadine Descendre, Commissaire de l’exposition lors de la visite presse en avant-première.

Mohammed Kacimi (1942-2003) est un artiste peintre qui s’inscrit dans l’Histoire de l’Art, tel un passeur de l’art africain entre les frontières de l’Orient à l’Occident.
Il est l’un des plus importants plasticiens marocains d’après guerre, instigateur et témoin principal de la mondialisation de l’art contemporain.
Complètement autodidacte, artiste engagé, issu d’une jeunesse difficile mais riche en expérience affective, sociales et politiques, il est très tôt interpelé par l’art, où il manifeste une curiosité et passion dans ce monde artistique qu’il choisit de parcourir en toute indépendance, par des voyages et rencontres.
Bien qu’influencé par le monde occidental, Mohammed Kacimi fait transparaître dès ses premières oeuvres, sa touche personnelle dédiée à l’univers, où il se soucie de l’autre, “rassemble les différences des gens”, dans son ensemble.
C’est d’ailleurs comme cela que se visite l’exposition : pas de parcours chronologique ou scénographique imposé. Les factures se rassemblent à l’unisson, des oeuvres au caractère pluridisciplinaire d’un point de vue esthétique, conceptuel, politique…laissent parcourir l’oeil du visiteur vers la couleur mise en exergue entre chantre de bleu et ocres tenté par le noir.

1993-2003 : Une transition africaine

L’exposition des oeuvres de Mohammed Kacimi, s’inscrit dans une démarche du MUCEM, de promouvoir les artistes aux couleurs méditerranéennes . Mohammed Kacimi, animé par tout ce qu’il a vu de plus engagé sur le terrain un peu partout en Europe depuis les années 1970, vise le croisement des disciplines : entrechoquer les genres, se désengager du marché de l’art, s’emparer de nouveaux territoires . Avant-gardiste dans ses attitudes, dans sa manière de créer, Mohammed Kacimi a ouvert le chemin du champs des possibles aux jeunes artistes Maghrébins du continent africain de s’exprimer vers la scène internationale .
Par delà la peinture ou la sculpture, dire, s’exprimer et se réinventer chaque jour artistiquement … Tout est possible aujourd’hui au Maroc… Mais cela ne date pas de si longtemps ….

Exposition de Mohammed Kacimi à découvrir jusqu’au 3 mars 2019, qui regroupe 325 oeuvres composées de peintures, sculptures, manuscrits, textes, dessins, photographies, vidéos…Fort Saint Jean – Bâtiment Georges Henri Rivière – MUCEM –