La Roque d’Anthéron : Festival de récits photographiques

19 août 2017

Récits photographiques racontés par cinq artistes internationaux, exposition dans l’enceinte de l’abbaye de Silvacane, à la Roque d’Anthéron du 26 août au 30 septembre.

L’Abbaye de Silvacane, la Roque d’Anthéron, lieu culturel de renommée internationale

Après de nombreuses expositions, spectacles et concerts au coeur de cette abbaye cistercienne qui vaut le détour d’être appréciée, voici la première édition d’un festival de récits photographiques en partenariat avec l’Association Photo Lub.

Les photographes invités explorent, racontent, défendent et partagent avec nous leurs points de vue singuliers, du documentaire à la fiction.

Au programme sur le ton de l’humour, la poésie, l’émotion et l’engagement :
“Fish work” de Corey Arnold – États-Unis
“Noces ou les confins sauvages” de Hélène David – France
“Dare Alla Luce” de Amy Friend – Canada
“Eyes as big as plates” de Riitta Ikonen et Karoline Hjorth – Finlande et Norvège

Cinq artistes d’horizon éclectique au coeur d’un récit photographique

Corey Arnold – États-Unis :
Corey Arnold vit à Portland, aux Etats-Unis, et est à la fois photographe et pêcheur. Pendant deux mois chaque été, il part à la pêche au saumon sauvage à Bristol Bay, en Alaska. Le reste de l’année, il répond à des commandes pour la presse internationale, il monte des expositions et voyage.

Hélène David – France
Au cours de ses travaux documentaires, Hélène a séjourné dans l’Arctique avec les Inupiaks d’Alaska et a embarqué régulièrement en haute mer pour sa série Marins. De ces expériences
immersives, elle tire d’autres manières d’identifier l’être en relation à la nature. Inspirée par la philosophie de l’écologie et par les oeuvres du Nature writing, elle souhaite aujourd’hui interroger les différentes façons dont les humains entrent en relation avec le vivant, plus particulièrement les animaux.

Amy Friend – Canada
Amy Friend, née en 1974 au Canada, passe son enfance à explorer les plages et collines entourant sa maison, coincée entre la rivière Détroit et le lac Saint Clair. La photographie lui permet
d’explorer la relation entre visible et non visible. Les notions d’histoire, de mémoire, de temps sont autant de sources d’inspiration. Sa famille et leurs histoires sont rapidement apparues dans ses photos : qui sont ces gens ? Quelles sont leurs histoires ? Quel est leur part de secret ?

Riitta Ikonen (Finlande) et Karoline Hjorth (Norvège)
Riitta Ikonen, artiste contemporaine finlandaise, travaille sur la conception de costumes, la performance photographique et l’art postal, ainsi que sur des projets collectifs.
Karoline Hjorth, est une photographe et journaliste norvégienne. Elle travaille “ici et là, de préférence partout”. Riitta et Karoline collaborent depuis 2011, après s’être rencontrées lors d’une
résidence à Sandnes, en Norvège.

L’organisation et le commissariat de ce festival sont assurés par Céline Deroeux, rédactrice photo, France Keyser, photojournaliste, Célia Pernot, photographe – rédactrice photo et, Emilie Rouy, rédactrice photo.

Exposition du 26 août au 30 septembre tous les jours de 10h00 à 18h00
– Plein tarif : 7,50 €
– Tarif réduit : 6 €  (de 12 à 18 ans, étudiants, familles nombreuses, personnes à mobilité réduite, demandeurs d’emploi.)
– Tarif groupes plus de 20 personnes : 7 €
– Tarif groupes scolaires : 45 € (forfait 30 élèves)
– Gratuit pour les moins de 12 ans

www.abbaye-silvacane.com

Légende Photo : EYES AS BIG AS PLATES – ©Riitta Ikonen – Finlande