Accueil > Art > Expositions > La Mer imaginaire s’expose à la Villa Carmignac sur l’île de Porquerolles

La Mer imaginaire s’expose à la Villa Carmignac sur l’île de Porquerolles

Sur l’île de Porquerolles, au beau milieu du parc national protégé, une exposition prend forme et ose évoquer la beauté mais aussi les difficultés que subit le monde aquatique qui l’entoure. La Villa Carmignac, pôle d’exposition des collections de la Fondation Carmignac, accueille le commissaire Chris Sharp pour l’exposition La Mer imaginaire, avec les œuvres fortes de Camille Henrot, Yves Klein, Jeff Koons, Jochen Lempert, Henri Matisse, Mathieu Mercier, Bruce Nauman, Melik Ohanian, Jean Painlevé, Shimabuku pour ne citer qu’eux. Présentation de l’exposition et visite en compagnie de Charles Carmignac et Chris Sharp.

S’inspirant du site de la Villa Carmignac qui s’inscrit au milieu du parc national de l‘île de Porquerolles, le commissaire d’exposition Chris Sharp y propose l’exposition « La Mer imaginaire » du 20 mai au 17 octobre 2021.

« La mer imaginaire explore à la fois la manière dont les artistes réévaluent notre relation à la nature et comment la nature, en particulier la mer, nourrit notre imagination » Chris Sharp

Une île d’Or pour une « Mer imaginaire »

ile de porquerolles hyeres parc national tourisme bateau traversee

Porquerolles fait partie d’un archipel de notre merveilleuse Méditerranée appelé « Les Îles d’or« , avec Port-Cros et l’Île du Levant. Situé dans la région du Var, à peu de distance de la ville de Toulon, l’île de Porquerolles se trouve dans une des aires les plus protégées et préservées de la Méditerranée. Dans cette île préservée, au milieu des pins maritimes, des arbousiers et du myrte, se niche la Villa Carmignac. Elle accueille, dès le printemps 2021, l’exposition La Mer imaginaire qui évoque le monde subaquatique. Ce nom donné à l’expo, « La Mer Imaginaire » interroge à double titre. D’abord, parce que l’île, et à Fortiori la Villa Carmignac, est entourée d’une mer pas fictive du tout, à l’eau cristalline où le mérou est roi, où fleurit la posidonie, où la grande nacre, l’un des plus grands coquillages au monde, se repose au milieu des herbiers de posidonie bercés par les courants. D’autre part, parce qu’elle suggère un monde sous-marin qui disparaît, victime de la pollution, du réchauffement climatique, de la surpêche, de la folie des hommes. La curiosité est piquée par le titre. S’agit-il de monstres marins oubliés, fantasmés ? Quelle interaction l’exposition veut-elle engager entre le monde marin et les humains ? Il nous tarde de le découvrir.

La Fondation Carmignac est créée en 2000 à l’initiative d’Édouard Carmignac. Elle s’articule autour de deux axes : une collection qui comprend près de 300 œuvres et le Prix du Photojournalisme remis annuellement.

La Mer imaginaire : célébrer la mer

charles carmignac edouard directeur fondation carmignac moriarty

Charles Carmignac, directeur de la Fondation Carmignac.

« Au-delà de son contenu critique, il existe une qualité résolument élégiaque, voire mélancolique, dans La Mer imaginaire. Ce sentiment d’éco-anxiété a été traduit par le philosophe australien Glenn Albrecht sous le néologisme de solastalgie : un sentiment d’impuissance et de détresse causé par la perte irrémédiable de la nature. Menacée d’extinction, une grande partie du monde subaquatique que nous cherchons à appréhender est en train de disparaître et avec lui, autant de créatures et d’organismes marins qui n’auront peut-être plus d’autres substances que dans notre imaginaire et dans celui des artistes. »

Le vivant sous-marin à travers le prisme de l’art

Chris Sharp, commissaire américain, a été invité par la Fondation Carmignac. Il a conçu ce projet intitulé La Mer imaginaire, s’inspirant du lieu, transformant la villa en un Muséum d’Histoire naturelle sous-marin et questionnant l’immixtion entre notre civilisation et le monde des profondeurs.

À travers des œuvres aussi bien modernes que contemporaines, l’exposition entend célébrer la mer comme une ressource précieuse et évocatrice, grouillant de vie connue et inconnue, mais aussi, d’une manière plus mélancolique, un monde sous-marin qui disparaît pour, peut-être un jour, ne plus exister qu’à travers notre imagination et celle des artistes.

L’exposition puise son inspiration aussi bien dans l’architecture du lieu – les espaces immergés sous la villa et son plafond d’eau – que dans les œuvres de la collection : la fontaine aux cent poissons de Bruce Nauman, la fresque sous-marine de Miquel Barceló ou encore le homard perché sur une chaise de Jeff Koons.

L’exposition La Mer imaginaire se prolonge cette année dans le Fort Sainte Agathe et à la Villa Noailles, avec une commande photographique de Nicolas Floc’h sur les fonds marins de Porquerolles et de ses îles voisines, grâce à un partenariat avec le Parc National de Port-Cros.

Dans les jardins

La Mer imaginaire s’étend dans les jardins avec les œuvres de Mathieu Mercier, Jean-Marie Appriou, Kate Newby mais aussi des actions artistiques de David Horvitz à la fin de la visite.

Dans la Villa, n’accueillant que 50 personnes (déchaussées) par demi-heure, la collection rassemblée par Édouard Carmignac compte quelque 300 œuvres. Deux jardins de sculptures, dont un labyrinthe de verre, complètent la découverte.

chris sharp commissaire exposition art contemporain la mer imaginaire porquerolles carmignac

Chris Sharp, commissaire de l’exposition La Mer imaginaire.

Visites et ateliers à la Villa Carmignac

La Villa Carmignac inaugure, aux côtés des traditionnelles visites commentées quotidiennes à 10h30 et 14h30, quatre nouvelles visites et un atelier artistique :

– La visite sous-marine en partenariat avec les trois centres de plongée de l’île et de la presqu’île de Giens. Les visiteurs partent à la découverte des espèces peuplant l’exposition à la recherche des trésors enfouis de l’artiste Olivier Millagou.
– La visite méditative autour des œuvres contemplatives du jardin qui se prolonge par une séance de yoga, au cœur de l’art.
– La visite initiation botanique dans les jardins de la Villa autour de la flore endémique du site.
– Atelier 6-12 ans, accompagné d’un médiateur-plasticien, les enfants découvrent l’exposition et réalisent un atelier artistique dans le nouveau pavillon imaginé par Flora Kuentz, La cabane des enfants.
– Atelier 10-15 ans pour lequel, chaque été pendant une semaine, une personnalité de la région est conviée. Cette année, c’est avec l’artiste Victor Remere qu’ils pourront créer une œuvre.

L’équipe de médiation est pilotée par FRAEME, organisation active notamment dans le champ de l’action éducative. Dès son arrivée sur le site de la Villa Carmignac, le visiteur est accueilli avec une dégustation d’eau de rosée récoltée le matin dans les jardins. La jauge, limitée à 50 personnes par demie heure, favorise une rencontre avec les œuvres. Les expositions se découvrent pieds-nus. La politique tarifaire privilégie l’accès à l’art contemporain aux moins 25 ans avec un tarif unique à 5€. Les scolaires sont particulièrement pris en compte avec une offre de médiation adaptée à tous les âges. Cette année, dans le cadre de l’exposition La Mer imaginaire, la Villa Carmignac déploie un large panel d’actions en direction des publics avec la création de 3 visites originales et 2 ateliers artistiques.

Île de Porquerolles
La Courtade
83400 Hyères
+33 (0)4 65 65 25 50 / reservation@villacarmignac.com

Réalisation du reportage vidéo : Auriane Legendre

Localisation : Porquerolles
Date : 8 juillet 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus