Accueil > Art > Expositions > Marseille : Exposition « Le rêve » au Musée Cantini : le surréalisme dans l’inconscient

Marseille : Exposition « Le rêve » au Musée Cantini : le surréalisme dans l’inconscient

« Le Rêve » est une exposition visible au Musée Cantini de Marseille jusqu’au 22 janvier 2017. Plongeant à travers l’histoire de la représentation du rêve depuis XXème siècle, l’exposition passe par le surréalisme avec les œuvres majeures de Salvador Dali, Luis Buñuel, Max Ernst ou encore René Magritte, et expose également des œuvres de Christophe Berdaguer et Marie Péjus, Marie Toyen, Louise Bourgeois, Mimi Parent ou encore Pierre Huyghe.

exposition le reve musee cantini marseille surrealisme

L’exposition actuellement au musée Cantini jusqu’au 22 janvier 2017, retrace l’évolution de la représentation du rêve depuis le XXème siècle à nos jours.

« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve », Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1943

Le rêve est une exposition presque intime, qui nous permet de voyager en nous-même, à travers les visions oniriques de près d’une centaine d’œuvres. Pour cela, qui mieux que les surréalistes peut nous enchanter, nous fasciner, nous interpeller autant ?

Le rêve – comme l’inconscient – est un des thèmes de prédilection des surréalistes comme Salvador Dali, Max Ernst ou encore Magritte, pour ne citer que certains des plus connus.

Le manifeste du surréalisme d’André Breton

En 1924, André Breton publie « Le manifeste du surréalisme » et c’est de là que naît cette volonté des surréalistes de rompre avec les conventions étriquées de l’époque. Pour renouveler l’inspiration, ils explorent tous les états de la conscience et créent en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale. Ils expérimentent l’hypnose, l’écriture automatique, s’inspirent des thèses de Freud etc…

Exposition « Le Rêve » au Musée Cantini jusqu’au 22 janvier 2017

Le cheminement à travers l’exposition se fait sur deux étages. C’est en passant sous La plante à sommeil (2005) de Christophe Berdaguer et Marie Péjus, que nous entamons la visite pour pénétrer dans la phase sommeil. La salle « Nocturne » nous entraîne dans des paysages magiques, inquiétants ou lumineux, comme la forêt de Marie Toyen (La nuit roule des cris, 1955), ou l’Immense araignée de Louise Bourgeois (Spider II, 1995).

Enfin, nous rêvons. Nous cheminons, tel Alice au pays des Merveilles, à travers les plantes aux couleurs douces et bleutées de Mimi Parent (Sans titre, 1950), sous le regard des deux chouettes de Marie Toyen (La nuit roule des cris, 1955).

On est ensuite interpellés quelques instants par l’un des films majeurs du mouvement surréaliste : Un chien andalou de Luis Buñuel.

Après différentes phases (fantasme, cauchemar, hallucination), nous nous réveillons en douceur sous les carillons de Pierre Huyghe (Carillon,1997).

Une fois la fin de l’exposition et sur le chemin de la sortie, dur retour à la réalité…

Exposition jusqu’au 22 janvier 2017
Musée Cantini
19, rue Grignan, 13 006 Marseille
lereve.marseille.fr

Texte et Photos : Christelle Seguin – Elixir Video – Marseille

Localisation : Marseille
Date : 21 octobre 2016

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus