Accueil > Art > Expositions > À Monaco : Florilège d’hommages pour commémorer le Centenaire de la disparition d’Albert Ier 

À Monaco : Florilège d’hommages pour commémorer le Centenaire de la disparition d’Albert Ier 

Les événements commémorant le Centenaire de la disparition du Prince Albert 1er ont été planifiés dès le début de l’année 2020, en collaboration avec toutes les institutions culturelles et gouvernementales de la Principauté de Monaco. Pour survoler cette année exceptionnelle, nous avons interrogé M. Stéphane Lamotte, Secrétaire du « Comité de Commémoration Albert Ier- 2022 », auteur du bel et riche ouvrage « Les Mondes d’un Prince, Albert Ier de Monaco et son temps », marqueur fort de cette année exceptionnelle, publié par les Editions de la Martinière …

Exposition Mission Polaire, Musée Océanographique de Monaco centenaire Albert Ier

Prince Albert Ier (1894-1922) … La Principauté de Monaco rend hommage au « Prince savant et humaniste », pour célébrer le centenaire de sa disparition. Parmi les temps forts des événements à venir pour cette commémoration, des expositions, films, documentaires jusqu’au 31 décembre 2022, en partenariat avec le Comité Albert Ier, l’Institut Audiovisuel, le Musée Océanographique, l’Institut Océanographique, les archives du Palais de Monaco, la direction des affaires culturelles du pays de Monaco, la Fondation Prince Albert II de Monaco.

C’était hier, entre 1885 et 1911…

Le musée océanographique de Monaco, fondé par le Prince Albert Ier, en 1889

Inauguration du Musee oceanographique 29 mars 1910 - © Collections du Musee oceanographique

Inauguration du Musee océanographique 29 mars 1910 – © Collections du Musee océanographique

Genèse du « Temple de la mer, de la science et de la culture »

« Et j’ai fondé l’Institut océanographique où les savants de toutes les nations peuvent travailler en réunissant leurs efforts. Les laboratoires et le Musée sont à Monaco dans un palais digne de l’humanité intellectuelle… »Albert Ier de Monaco

Dès 1885, le Prince Albert Ier envisageait de créer en Principauté un « Laboratoire de biologie marine » ; en 1889, lors de l’Exposition universelle de Paris, le Souverain présente ses collections scientifiques dans le Pavillon de Monaco, devant l’intérêt qu’elles suscitent, Albert 1er mûrit alors son projet définitif, celui d’un Musée océanographique. La première pierre est posée le 25 avril 1889. L’objectif : mettre en valeur les collections qu’il a réunies au fil des ans. Le 29 mars 1910, l’inauguration du Musée océanographique de Monaco est célébrée avec fastes, elle sera suivie le 23 janvier 1911 de l’inauguration à Paris de l’Institut océanographique : « Et j’ai fondé l’Institut océanographique où les savants de toutes les nations peuvent travailler en réunissant leurs efforts. Les laboratoires et le Musée sont à Monaco dans un palais digne de l’humanité intellectuelle… »

25 avril 1921 : Le Prince Albert Ier prononce son Discours sur l’Océan à Washington…

Invité à s’exprimer devant l’Académie des Sciences des Etats-Unis à Washington le 25 avril 1921, le Souverain prononce son Discours sur l’Océan resté célèbre par la pertinence de son analyse visionnaire : il prédit ainsi une partie des maux qui touchent aujourd’hui l’océan, comme la surexploitation des ressources causée par les nouvelles technologies, représentées à l’époque par les chalutiers à vapeur. Le Prince Albert Ier visite la Smithsonian Institution à Washington. Il est reçu officiellement à la Maison Blanche par le Président Harding, puis est accueilli au National Museum Auditorium par Charles Walcott, président de la National Academy of Sciences.

Centenaire de la disparition du Prince Albert Ier de Monaco

Le Prince Albert 1er dans un Laboratoire examinant le contenu d’un bocal, 1905 – Charles Chusseau- Flaviens – Copyright Archives Palais de Monaco/IAM

Stephane Lamotte auteur livre les mondes d un prince

Monsieur Stéphane Lamotte, « Secrétaire du Comité de Commémoration Albert Ier- 2022 », Copyright DR

« Albert Ier : Homme d’Etat de paix et de justice… »

« Le propos du Comité de Commémoration, présidé par M. Robert Fillon, est de rendre hommage à l’œuvre du prince Albert Ier mais aussi de rappeler le souhait de S.A.S Le Prince Albert II de marcher sur les pas de son trisaïeul, notamment par sa préoccupation pour l’environnement et le rayonnement diplomatique. Il ne s’agit pas seulement de se tourner vers le passé, mais de démontrer comment l’action d’Albert Ier a des répercussions sur le présent, l’avenir, et illustre le rayonnement de la Principauté dans le monde », commente M. Stéphane Lamotte, Secrétaire du « Comité de Commémoration Albert Ier- 2022 », professeur agrégé au Lycée Albert Ier, chercheur-associé au CMMC à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, auteur de l’ouvrage : « Les Mondes d’un Prince, Albert Ier de Monaco et son temps ».

Les temps forts des événements à venir autour du Centenaire du Prince Albert 1er

Exposition « Un prince en mouvement. Albert Ier de Monaco (1848-1922) et les mobilités de son temps »

Sur le Parvis Sainte Dévote : exposition en partenariat avec la SNCF…

L’exposition intitulée  Un prince en mouvement. Albert Ier de Monaco (1848-1922) et les mobilités de son temps », évoque une autre facette d’Albert Ier « La Gare de Monaco-Monte-Carlo est le lieu parfait pour illustrer le lien du prince Albert Ier avec les transports de son temps, montrant sa prédilection pour le train qu’il a vu arriver, alors Prince héréditaire, en Principauté en 1868, et qu’il a souvent emprunté lors de ses nombreux voyages en France et en Europe. Prince voyageur connu pour ses explorations marines lors de ses 28 campagnes scientifiques, Albert 1er a vécu une période d’intenses et foisonnantes innovations technologiques. A l’arrivée du chemin de fer qui désenclave la Principauté, aux inventions majeures de son temps, tel le moteur à explosion qui a accéléré le développement des transports modernes, il pratiquait lui-même l’équitation, le cyclisme le motocyclisme dont il fut là aussi un pionnier en véritable sportsman », souligne le Comité de Commémoration Albert Ier – 2022. (Visible jusqu’au 31 août)

centenaire disparition albert ier de monaco Hirondelle II - © Collections du Musee océanographique de Monaco

Hirondelle II – © Collections du Musée océanographique de Monaco

« Albert Ier et Louis Tinayre, une amitié à la découverte du monde »

Amitiés et affinités : quand un prince rencontre un peintre…

Cette belle histoire d’amitié sera contée en images et documents rares aux cimaises de la salle du Quai Antoine Ier, toujours sous l’égide du Comité Albert Ier-2022, en partenariat avec la Direction des Affaires Culturelles et en lien avec les Archives du Palais, l’Institut océanographique, la Mairie d’Issoire, plusieurs musées de France et des collections privées, qui ont rendu possible cet événement : À partir de 1904, le peintre Louis Tinayre accompagnera Albert 1er dans ses expéditions polaires fixant sur le vif les notes de couleurs des spécimens collectés par le Prince, dès leur sortie de l’eau « Un passionnant focus sur une profonde amitié, et sur un dessinateur scientifique ». L’exposition met aussi en lumière le travail de l’artiste avant et après sa collaboration avec le Souverain… Cet événement artistique s’accompagnera d’autres expositions sur des territoires chers à Albert Ier : l’une à Oslo en juin et à Lisbonne en octobre… (Du 15 juillet au 31 août)

A l’Institut Audiovisuel « Cinémato ! » : Cabinet de curiosités

« Albert Ier de Monaco, pionnier de l’image et du son »

Le prince Albert Ier (1848-1922) s’intéresse, au-delà de sa passion pour les sciences, à toutes les techniques innovantes de son temps. Grâce aux prêts des Archives du Palais de Monaco et de l’Institut océanographique, aux fabuleuses collections de l’Institut audiovisuel, et au savoir-faire de ses équipes  dirigées par M. Vincent Vatrican: « Cinémato !» rappelle aux visiteurs combien le prince Albert Ier « a su lier l’expérience singulière de la prise de vue et de l’enregistrement sonore à l’exigence d’une  compréhension vaste et lucide des êtres et des choses, une photographie, un film, pouvant être à la fois un fragment du monde et éclairer celui-ci… » Chemin faisant, entre photographies, films, sons et écrits, nous découvrons une partie méconnue du travail du souverain savant et humaniste. (l’Engelin, bd du Jardin exotique- jusqu’au 31 décembre)

« Mission Polaire» En immersion avec l’Institut Océanographique…

« J’espère que l’émotion suscitée par la beauté des régions polaires, alliée à la connaissance de leur rôle essentiel à l’échelle du globe conduiront l’Humanité à les considérer avec respect et précaution », explique S.A.S. le Prince Albert II, “car ce que nous savons désormais de façon certaine c’est que l’avenir des pôles préfigure le nôtre » (S.A.S Le Prince Albert II de Monaco)

Exposition Mission Polaire, Musée Océanographique de Monaco

Mélanie Laurent, actrice et réalisatrice, marraine de l’exposition Mission Polaire, © P. Fitte Musée Océanographique de Monaco

Les territoires de l’extrême sont inscrits depuis plus d’un siècle dans l’ADN de Monaco en premier lieu par le Prince Albert Ier, explorateur visionnaire et fondateur du Musée océanographique, puis aujourd’hui par S.A.S. le Prince Albert II, seul chef d’Etat à avoir rejoint les deux pôles… Dans le cadre du Temple de la mer de la science et de la culture que sont : le Musée Océanographique de Monaco et de l’Institut Océanographique dirigés par M. Robert Calcagno, est proposée une exposition d’une durée de deux ans, dont la marraine est Mélanie Laurent, actrice et réalisatrice très engagée pour la cause écologique.

voyager en Immersion Pole Sud exposition 2022 Musee océanographique monaco

Voyager en Immersion Pôle Sud ©P Fitte

Devenez visiteur-reporter à Monaco !

A l’aide de l’aide de son billet d’entrée qui se matérialise sous la forme d’une carte de presse, le visiteur-reporter active tout le long de son parcours des contenus supplémentaires. Au terme de sa visite, il livre son reportage à l’aide d’une borne interactive ! Il est alors invité à s’engager au côté de l’Institut et de la Fondation Prince Albert II de Monaco, en soutenant les actions menées tout particulièrement la création de nouvelles Aires Marines Protégées dans les océans polaires. Grâce votre billet magique de vous pourrez en activant les bornes : en face-à-face rencontrer les explorateurs des pôles d’hier à aujourd’hui : Jean Malaurie, Jean-Louis Étienne ou Frederik Paulsen, les pionniers : Jean-Baptiste Charcot, Matthew Henson  vous parleront de leurs découvertes et de leurs travaux… Au premier étage du musée, vous pénétrerez dans le monde des Inuits leur mode vie et leurs traditions vues à travers le regard de l’explorateur Jean Malaurie, qui a consacré sa vie aux peuples de l’Arctique, et fait, l’année de son 100ème anniversaire, donation des objets présentés au Musée Océanographique de Monaco…

Un voyage en immersion du pôle Nord au pôle Sud : impressionnant !
Les visiteurs se retrouvent au Pôle Nord, puis au Pôle Sud comme s’ils y étaient ! La beauté sauvage et grandiose de ces contrées glacées prend vie dans un dispositif immersif et interactif inédit. Un voyage en compagnie d’ours, phoques, belugas, baleines, éléphants de mer, orques, manchots, qui s’achève par des aurores boréales. Au-delà de l’émerveillement, cette projection rappelle, à l’aide d’une voie-off, la fragilité de cet écosystème et les menaces qui pèsent sur les espèces. Quelques chiffres sur ce dispositif inédit: 650 m2 de projection, 12 espèces à découvrir, 6 décors différents, 40 vidéoprojecteurs, des murs de projection de plus de 9 m de hauteur, 250 m2 d’interactivité grâce à un simulateur du vivant conçu autour d’un mélange de matte painting, d’images de synthèse et d’animations 3D temps réel.

Centenaire Prince Albert Ier Monaco Jaquette livre stephane lamotte - Les mondes d un princeLe Livre officiel du Centenaire de la disparition du Prince Albert Ier de Monaco

« Les Mondes d’un Prince, Albert 1er de Monaco et son temps » (1848-1922)

160 pages de textes et photos pour se souvenir…

Stéphane Lamotte, vient de présenter à l’Institut Audiovisuel et au Salon du livre de Monaco, l’ouvrage Les Mondes d’un Prince, Albert 1er de Monaco et son temps (1848-1922)* préfacé par S.A.S. le Prince Albert II, avant-propos de Jean Malaurie. La parution de ce très riche ouvrage historique constitue un moment important de l’année du Centenaire. Il accompagne les différents événements commémoratifs prévus à Monaco, en France, mais aussi en Norvège, au Portugal et en Espagne. Le travail de l’auteur et celui des permanents du Comité, ainsi que la contribution de l’éditeur et des différents fonds patrimoniaux apporte à l’ouvrage un contenu unique : textes d’hommages, rédigés par l’ethnologue Jean Malaurie, par des membres du Conseil Littéraire de la Fondation Prince Pierre, complètent l’ensemble en illustrant l’actualité de l’héritage moral du « Prince savant ».

Un colloque d’Historiens en septembre, au Musée Océanographique

Un événement majeur pour l’année commémorative

Les 24 et 25 septembre, au Musée Océanographique, seront réunis des d’historiens  d’ici et d’ailleurs avec l’objectif d’échanger avec le public sur l’étendue des connaissances de ce Prince savant et humaniste qui a exploré des domaines moins connus de tout un chacun : l’étude de ses réseaux de sociabilité, son implication à Monaco, son action pour la paix, son rôle de médiateur entre la France et l’Allemagne lors de la Première Guerre mondiale, son implication dans l’affaire Dreyfus, le développement des arts et des sports sous son règne…et bien d’autres sujets seront à découvrir lors de ce colloque dont les actes seront publiés dans les Annales monégasques, revue scientifique d’Histoire de Monaco. Le samedi 24 septembre un spectacle sera proposé avec la lecture d’extraits de « La Carrière d’un navigateur » par Charles Berling.

«Albert Ier,  Journal de ma vie (1894-1922) »

Le travail d’édition du journal autographe inédit du Prince Albert Ier : « Albert Ier,  Journal de ma vie (1894-1922) » est en cours** il paraîtra sous l’égide de M. Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais, : « C’est un document exceptionnel transcrit par Jacqueline Carpine-Lancre, introduit et commenté par Thomas Fouilleron, Jean-Rémy Bézias et Thomas Blanchy, sur les engagements du prince dans l’Affaire Dreyfus, la crise franco-allemande, les relations internationales, et le monde savant de la Belle Époque… »
En fin d’année, un hommage sera rendu au prince Albert Ier à Paris dans plusieurs lieux emblématiques (Institut de France, UNESCO, Mairie du 16e arrondissement, Musée-Dreyfus). Notons que lors de ces commémorations tous les publics sont invités à partager ce moment : la jeunesse (dans le cadre des activités de la DENJS), le grand public comme les spécialistes.

* Une version anglaise est disponible. Les fonds récoltés sont reversés à la Croix-Rouge monégasque et destinés à venir en aide aux civils ukrainiens victimes de la guerre. (Ed. La Martinière)

** Parution en en 2023 ou 2024.

Localisation : Monaco
Auteur : Viviane Leray
Date : 8 juin 2022

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus