Botero, dialogue avec Picasso : Exposition Hôtel de Caumont, Aix en Provence

6 février 2018

L’exposition Botero, dialogue avec Picasso, explore les œuvres du peintre colombien, en résonances avec celles de Pablo Picasso jusqu’au 11 mars 2018 à l’Hôtel de Caumont d’Aix-en-Provence.

« On ne peut pas terminer sans avoir commencé. Il faut faire les choses jusqu’au bout, risquer. Pour cela, il n’y a pas de meilleur exemple que Picasso. » Botero

Regards croisés de Botero, dialogue à Picasso

Fernando Botero est l’un des rares artistes à être reconnu de son vivant. Dans ses tableaux, les couleurs sont éclatantes, les formes sont généreuses, disproportionnées. Son style est dissociable de tout courant artistique. L’artiste a notamment puisé son inspiration dans la période bleue et rose de Picasso, mais aussi dans l’art de la Renaissance, qui constitue la référence la plus importante de son œuvre.

L’Hôtel de Caumont, ou le parcours de l’Art

Le parcours de visite se fait sur deux niveaux, à travers desquels le visiteur retrouvera des thèmes communs aux carrières des deux artistes : le portrait et l’autoportrait, les appropriations de l’histoire de l’art, la nature morte, le nu, l’artiste face aux grands évènements historiques et politiques, la corrida, le monde du cirque, la musique et la danse. Même si les thèmes sont les mêmes, le style de Botero reste très différent du style picassien, « car dans l’art, ce qui est vraiment important, ce n’est pas le thème, mais le style » affirme Botero.

D’après ses œuvres phares, on peut citer le Pierrot (2007), ou la gigantesque Poire (1976), qui en impose par sa taille et semble faire écho aux formes exaltées des personnages qu’il peint. Outre ses peintures, quelques sculptures sont également présentes, comme le monumental Cheval (1999), qui trône dans la cour de l’Hôtel.

Des œuvres de Picasso sont mises en parallèle, comme Massacre en Corée (1951). Une salle vidéo présente une interview inédite de Botero, interrogé sur son œuvre et celle de Picasso.

Botero, dialogue avec Picasso, est en définitive, un échange, fait d’accords et parfois de désaccords, de déformation des corps et des volumes, de sensualité, d’un langage artistique inimitable.

Jusqu’au 11 mars 2018 –
Renseignements et Billetterie : www.caumont-centredart.com