Accueil > Art > Artistes > Le Chœur Lyrique Sicilien, un chœur d’excellence

Le Chœur Lyrique Sicilien, un chœur d’excellence

« L’Art n’est pas mort, notre génération peut encore donner, il faut lutter pour la culture ». Avec 25 représentations de Carmen, Le Chœur Lyrique Sicilien, formation d’excellence, est en Tournée dans plusieurs villes du sud et du nord de la France, ainsi qu’en Espagne. Nous avons rencontré son chef de chœur, Francesco Costa, également co-directeur du Festival Lyrique des Théâtres de Pierre en Sicile.

Choeur lyrique Sicilien - Festival Lirico dei Teatri di Pietra

Tournée exceptionnelle en France et en Espagne à compter du 13 octobre 2021, le choeur lyrique Sicilien (Coro Lirico Siciliano) est l’un des plus beaux choeurs d’opéra de la Méditerranée, artistes à part entière du Festival Lyrique des Théâtres de Pierre (Festival Lirico dei Teatri di Pietra).

Parce que la Culture est universelle et qu’il faut à tout prix la mettre en exergue, notre magazine culture et patrimoine a décidé de faire partager à ses lecteurs des évènements culturels majeurs. C’est le cas, en Sicile, du Festival Lyrique des Théâtres de Pierre qui a réuni, malgré les mesures sanitaires en vigueur, près de 20 000 spectateurs. Le Chœur Lyrique Sicilien à l’origine de ce Festival se produit dans les lieux les plus insolites au monde – La Sicile compte les plus beaux théâtres antiques fabuleusement conservés- comporte au moins 60% de jeunes de moins de 25 ans qui se passionnent pour le chant lyrique, l’opéra, la musique.
Un échange intergénérationnel de bon augure dans un pays, celui du Bel Canto et de l’Art, que nous, gens du sud, aimons particulièrement.

La vie est faite de rencontres et de renvois dans le temps et l’espace. Francesco Costa, par ailleurs chanteur lyrique et compositeur, a les mêmes nom et prénom qu’un peintre génois de l’époque baroque tardive auquel est attribué un tableau : ‘Le Concert’ (1700), comme un signe….

Le Choeur Lyrique Sicilien recevra le 27 novembre 2021 à Catane, en Sicile, le Prix International Garofano d’Argento (Œillet d’Argent). Ce prix prestigieux récompense chaque année, non seulement le secteur de la floriculture, mais également la culture, le professionnalisme et l’empreinte sicilienne dans le monde. Pour sa 47e édition, c’est le Chœur Lyrique Sicilien, reconnu internationalement, qui recevra ce prix pour la Culture.

Le Choeur Lyrique Sicilien, (Coro Lirico Siciliano), une culture universelle

Interview de Francesco Costa, Directeur artistique du Choeur Lyrique Sicilien et directeur Festival des Théâtres de Pierre en Sicile (Festival Lirico dei Teatri di Pietra).

Francesco Costa - Choeur lyrique sicilien - Coro Lirico Siciliano

Francesco Costa – Co directeur artistique et chef de choeur du Choeur Lyrique Sicilien

Danielle Dufour Verna/Projecteur TV –Bonjour Francesco Costa. Pouvez – vous vous présenter à nos lecteurs ?

Francesco Costa – Je représente le chœur lyrique sicilien qui s’est formé en 2008 à Catane. Il se compose d’artistes provenant de toute la Sicile ainsi que du Sud de l’Italie. Depuis environ dix, onze ans, nous nous occupons de la saison du Théâtre Antique de Taormine et depuis trois ans, nous avons organisé le Festival Lyrique des Théâtres de Pierre. Nous avons pratiquement unis entre eux les théâtres antiques de Sicile les plus célèbres, parmi lesquels ceux de le théâtre de Taormine, Syracuse, Tindari, Palazzolo Acreide, Piazza Armerina, Gela, Avola, Vizzini, Centuripe, Donna Fugata, Catania, des parcs archéologiques de la Sicile qui sont au nombre de douze ou treize. On a unis plusieurs de ces parcs archéologiques en créant un Festival itinérant qui mène l’opéra lyrique, la musique symphonique, les chœurs symphoniques et les mixages entre pop et lyrique dans ces sites merveilleux, dans ces théâtres antiques.

DDV – Qu’appelez – vous « mixage » entre pop et lyrique ?

Francesco Costa – Cela signifie en substance mixage entre la musique pop, musique d’auteur par exemple celle d’Antonella Ruggiero, de Matia Bazar, Franco Battiato, Mario Venuti … Nous avons fait des concerts dans lesquels on mêlait pratiquement le chœur lyrique avec un orchestre de chambre classique avec la voix pop. Antonella Ruggiero, par exemple, interprétait ses morceaux les plus fameux avec une harmonisation particulière et l’intervention du chœur lyrique sicilien et de l’orchestre de chambre avec violoncelle, harpe celtique, contrebasse, piano, guitare classique, une formation particulière pour mêler pop et lyrique et vice-versa lyrique et pop. Les chanteurs pop, à leur tour, ont interprété les fameuses romances, chansons traditionnelles italiennes comme ‘Mamma’, ‘Ti voglio tanto bene’, ‘Parlami d’amore Mariù’, ‘Non ti scordar di me’, les chansons classiques du répertoire italien du 19e, 20e, avec l’harmonisation, l’intervention du chœur lyrique sicilien et d’un orchestre de chambre classique mélangés à d’autres instruments plus modernes.

DDV – Parmi tous les lieux insolites que vous avez cités, lequel affectionnez-vous le plus ?

« Au Théâtre antique de Taormine, pendant le concert, il arrive que l’Etna soit en éruption ; le public voit un spectacle dans le spectacle. »

Francesco Costa – Nous avons la chance d’avoir plus de douze parcs archéologiques splendides actuellement en fonction et c’est très difficile de répondre à cela. Ils sont tous magnifiques et tous différents. Le plus célèbre évidemment dans le monde entier est le théâtre de Taormine avec en fond l’Etna. Quelquefois, pendant le concert, il arrive que l’Etna soit en éruption. Donc le public voit ce spectacle dans le spectacle. Entendre ‘Casta Diva’ ou ‘Va Pensiero’, avec en fond les coulées rouges du volcan, c’est sublime. le théâtre grec de Syracuse est très beau car c’est un théâtre creusé dans la montagne, dans la roche, un théâtre antique merveilleusement préservé. Le théâtre grec de Tindari est admirable parce qu’il a la mer comme horizon et là, nous faisons parfois des concerts soit à l’aube, soit au coucher du soleil et le public voit soit le soleil disparaitre dans la mer pendant le concert, ou au contraire, se lève, sort de l’eau. C’est un spectacle à couper le souffle. Disons que chacun a sa particularité.

Francesco Costa - Chef de choeur lyrique sicilien

DDV- Je pense que cette année celui de Catane a été privilégié puisque vous y avez fait cet hommage à Franco Battiato…

Le théâtre antique de Catane, ‘le Théâtre noir’

Francesco Costa –Oui. Le théâtre antique de Catane était resté fermé parce qu’il est difficile à installer, à mettre en place. C’est très cher parce qu’il n’y a pas de scène. Il faut donc en créer un. Le théâtre de Catane est très particulier parce qu’il y a l’eau qui court encore aujourd’hui sous le théâtre, celle d’un fleuve antique de l’époque grecque, l’Amenàno. L’eau monte quelquefois et envahit le théâtre. C’est très difficile d’y faire une installation. Après diverses années où nous n’avons pas réussi à venir à Catane, cette année nous avons fait dans ce théâtre ce merveilleux hommage à Battiato qui a terminé en beauté la saison 2021 du Festival lyrique des Théâtres de Pierre. Le théâtre était plein à craquer avec des demandes de billets qu’on n’a pas pu satisfaire à cause des règles sanitaires anti-covid.

C’est l’unique théâtre enclavé dans la ville, immergé dans la cité au point que les personnes peuvent écouter le concert en se mettant à la fenêtre ou au balcon. Sa couleur est obscure car il est fait en pierre de lave. On l’appelle ‘Le Théâtre noir’. Nous sommes très liés à ce théâtre qui a été la dernière scène de Franco Battiato avant son décès.

DDV – Quand vous parlez de mélanger Pop et Lyrique, cela correspond au style de Franco Battiato, un compositeur qui a excellé dans tous les genres, et même l’opéra. On dit que Battiato croyait en la transmigration de l’âme. Etait-il avec vous ce soir-là ?

« Le souffle de Franco Battiato était avec nous »

Francesco Costa – Moi je pense honnêtement que oui ! Pas pour être présomptueux, mais nous avons vraiment perçu ce soir-là une énergie extraordinaire, une énergie positive. Le public était enthousiaste. On sentait dans l’air une électricité, une énergie particulière. Parfois, quand on jouait des morceaux plus intimes, moins connus de Franco Battiato, on sentait une énergie, une sensation qui coupe le souffle, une électricité, une énergie folle. Il y avait un silence religieux, de celui qu’on n’entend plus de nos jours dans un théâtre en plein air, un silence absolu, véritable. Il y a eu également des morceaux plus rythmés où le public s’est déchainé, debout, dansant. Pour moi, il était présent. Nous avons terminé avec ‘Bandiera Bianca’ qui a mis ‘le feu’ au théâtre.

theatre antique de Catane - Coro Lirico Siciliano

DDV – Le prix des billets des concerts est étudié de façon à faciliter l’entrée au plus grand nombre ?

« Nous faisons des billets d’entrée à prix très bas, 10, 15 euros, même pas le prix d’une pizza. »

Francesco Costa – Cela a été notre objectif dès le départ. Nous faisons des billets d’entrée à prix très bas, 10, 15 euros, même pas le prix d’une pizza. Impossible d’acheter une pizza avec 10 euros. Par rapport à la typologie des lieux, le prix peut aller jusqu’à 50, 60, 80 euros. L’important est qu’il y ait la possibilité, pour celui ou celle qui veut dépenser 10 euros seulement, de pouvoir participer à des spectacles. Nous faisons des tarifs spéciaux pour les jeunes jusqu’à 25 ans, les personnes au-delà de 65 ans, pour les enfants, pour les familles, pour les personnes sans possibilité pécuniaire. Les personnes handicapées, par exemple, ont l’entrée gratuite.

DDV – Quelque chose à ajouter à cette interview ?

La passion des jeunes, un gage d’avenir

Francesco Costa – Oui. La passion, le travail acharné de tous les jeunes qui font partie du choeur lyrique sicilien, nous font comprendre, me font comprendre à travers notre formation, que l’Art n’est pas mort, que notre génération peut encore donner et qu’il faut lutter pour la culture.

DDV – Une dernière question si vous me le permettez : quelle est votre conception du bonheur ?

Francesco Costa – Une demande difficile ! Je vais dire une banalité. Je pense que le bonheur demande plusieurs petites choses. Une grande partie du bonheur est faire ce qu’on désire. Aussi bien dans le travail que dans la vie en général, si on fait ce qu’on désire faire vraiment, c’est déjà une partie du bonheur.

Les tags

Choeurs Sicile
Localisation : Sicile
Date : 3 novembre 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus