Accueil > Société > Politique Culturelle > Cécilia Bartoli, première femme à la direction de l’Opéra de Monte-Carlo, dès 2023

Cécilia Bartoli, première femme à la direction de l’Opéra de Monte-Carlo, dès 2023

Cécilia Bartoli prend la direction de l'opéra de monte-carlo ©2018-Alain Hanel-OMC

Opéra de Monte-Carlo : Jean-Louis Grinda cède sa place de directeur à Cécilia Bartoli en 2023.

La mezzo-soprano italienne, grande star de l’opéra, sera ainsi la première femme à diriger cette belle maison dans le Pays de la Principauté de Monaco

Conviés ce mardi 3 décembre à une conférence de presse dont le thème était « les Musiciens du Princes de Monaco », la surprise fût grande et directe dès les premiers mots de la SAR Princesse de Hanovre, président du Conseil d’Administration de l’Opéra de Monte-Carlo.

« En mars 2019, Jean-Louis Grinda a exprimé, tant à Moi-même qu’à S.A.S. le Prince Souverain, son désir de quitter, à terme, ses fonctions de directeur de l’Opéra de Monte-Carlo. Occupant cette position depuis Juillet 2007, il estimait, en conscience, que le temps était venu de penser à « passer la main » à quelqu’un ayant de nouvelles idées pour l’opéra en Principauté.
Jean-Louis Grinda a alors évoqué le nom de Cecilia Bartoli, qu’il avait informellement consultée, cette dernière, au–delà de ses qualités personnelles et professionnelles, étant déjà fortement impliquée en Principauté à la tête des Musiciens du Prince dont elle assure la direction artistique depuis leur création en 2016.
Cette suggestion séduisante ne pouvait que retenir l’intérêt et l’attention de la Présidente du Conseil d’Administration de l’Opéra. Validée par S.A.S. le Prince Souverain, une proposition a été alors transmise officiellement à Cecilia Bartoli qui l’a acceptée et J’en suis particulièrement heureuse »

Cécilia Bartoli conservera sa direction artistique de l’Orchestre des Musiciens du Prince fondé en 2016, en collaboration avec Jean-Louis Grinda. Et pour ceux qui se demandent ce qu’adviendra sa carrière d’artiste lyrique ?
« Cecilia Bartoli sera libre de poursuivre son exceptionnelle carrière de cantatrice, comme Jean-Louis Grinda était libre d’effectuer son travail de metteur en scène » a conclu la Présidente du Conseil d’Administration.

« Un challenge » pour Cécilia Bartoli, à la drirection de l’Opéra de Monte-Carlo, dès le 1er janvier 2023

« C’est un honneur immense, c’est une joie, et en même temps, une grande responsabilité. J’ai eu la possibilité de diriger un festival, celui de Salzbourg depuis 10 ans, et je trouve cela très intéressant. Et à partir de 2023, ce sera un challenge. Je suis contente. je vais mettre toute ma passion, toute l’énergie nécessaire pour diriger cet opéra.
J’ai la chance d’avoir Monsieur Grinda qui me donnera toujours des conseils. Il y a tellement de choses à découvrir !
En tant que première femme directrice, ça fait plaisir, je pense pour toutes les femmes, mais surtout une femme qui a 35 ans de carrière dans la musique et dans l’opéra. Ça va porter à ma reconnaissance, je l’espère ! »

Cécilia Bartoli marque ainsi l’histoire de l’Opéra de Monte-Carlo. Elle sera la première femme à diriger cette maison d’opéra, et seconde artiste lyrique après Guy Grinda, le père de Jean-Louis Grinda, qui fut aussi en charge de la programmation de l’Opéra de Monte-Carlo.

Nous pourrons prochainement, en Région Sud, apprécier à la fois son élasticité vocale ainsi que les différentes facettes de sa personnalité à travers les rôles qu’elle interprète, dans un « Viaggo Italiano » concert lyrique aux Chorégies d’Orange. (Vendredi 24 juillet à 21H30)

C’est avec grande élégance que Jean-Louis Grinda a annoncé cette nouvelle : « J’ai considéré en conscience que le temps était venu d’envisager de mettre un terme à mes fonctions, dans l’intérêt même de l’Institution, de ses personnels artistiques et techniques mais aussi du public. »

Directeur depuis 2007, Jean-Louis Grinda a présenté 82 ouvrages sur la Scène de l’Opéra de Monte-Carlo, dont 26 pour la toute première fois. Metteur en scène, 23 de ses nouvelles productions ont été reprises dans le monde entier. Oeuvrant pour la liberté artistique et le rayonnement culturel, il a reçu récemment un trophée pour le rayonnement international de la Principauté de Monaco, par le « Monaco Économic Board ». Une reconnaissance que l’art est aussi un vecteur de croissance et de notoriété dans le monde économique.

Localisation : Monte-Carlo
Date : 4 décembre 2019
Centre Dramatique des Villages - Haut Vaucluse

Les vidéos les + vues

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus