A l’Affiche : Faust, nouvelle production à l’Opéra d’Avignon les 9 et 11 juin

30 mai 2017

© Rémy Perthuisot

Pour clore sa saison lyrique Raymond Duffaut et l’Opéra du Grand Avignon proposent, sous l’égide de l’association des « Amis du Théâtre Lyrique » une nouvelle production du célèbre opéra de Gounod : Faust, œuvre évidemment hautement symbolique puisque la salle de l’Opéra d’Avignon doit connaître elle aussi une nouvelle jeunesse !

 

Dans ses « Mémoires d’un artiste », Charles Gounod relate à propos du Faust de Goethe : « j’avais lu Faust à l’âge de vingt ans, et, lorsqu’en 1839, je partis pour Rome comme Grand prix de composition musicale et pensionnaire de l’Académie de France, j’avais emporté Faust de Goethe qui ne me quittait pas ».

 

En 1846, eut lieu à Paris, la première audition de La Damnation de Faust, chef-d’œuvre de Berlioz qui stimula Gounod. Cinq ans plus tard, Gounod rencontre le librettiste Jules Barbier. Tous deux constatent qu’ils partagent la même passion pour Faust et décident alors d’écrire un opéra sur le sujet. Michel Carré sera bien entendu associé à la rédaction du livret.

 

En mars 1859, la création de l’œuvre a lieu au Théâtre Lyrique sans le ballet de La Nuit de Walpurgis et ne connaît qu’un succès relatif. Gounod lui-même écrivit : « Le succès de Faust ne fut pas éclatant ». Toutefois, la critique se montra en grande partie favorable et Hector Berlioz écrivit un article très élogieux.

 

Avec cette nouvelle production Nadine Duffaut a souhaité capter les derniers instants de Faust où réalité et déformation le plongent dans un univers contrarié. Ni Dieu, ni Diable, simplement le remord qui ronge «l’homme coupable» de sa vie. Ainsi elle laisse au public cette réflexion «l’enfer, c’est les autres»!

 

L’ouvrage quitta l’affiche après cinquante-sept représentations et le compositeur trouva difficilement un éditeur. Commença ensuite un tour de France et du monde qui donna à Faust une nouvelle jeunesse, la production recevant partout un accueil triomphal tel que nous le connaissons encore aujourd’hui.

Pour la petite histoire, « Faust » et la « Carmen » de Bizet, sont encore de nos jours les ouvrages lyriques français les plus régulièrement affichés dans les Maisons d’Opéra à travers le monde.

 

Distribution :

Pour les deux représentations l’Orchestre régional Avignon-Provence, le Chœur de l’Opéra Grand Avignon et le Ballet de l’Opéra Grand Avignon sont placés sous la direction musicale d’Alain Guingal, mise en scène : Nadine Duffaut, Chorégraphie : Eric Belaud, décors : Emmanuelle Favre, costumes : Gérard Audier, lumières : Philippe Grosperrin

 

Faust : Florian Laconi, Marguerite : Nathalie Manfrino

Dame Marthe : Marie-Ange Todorovitch, Méphistophélès : Jérôme Varnier, Valentin : Lionel Lhote, Siebel : Samy Camps,

Wagner : Philippe Ermelier, le vieux Faust : Antoine Normand

 

En co-production avec les Opéras de Marseille, Massy, Metz, Nice et Reims

Pour tous renseignements et réservations : www.operagrandavignon.fr

 

Opéra en cinq actes de Charles Gounod – Livret de Jules Barbier et Michel Carré –  d’après « Faust, Eine Tragödie » de Goethe

le 9 juin à 20h et le 11 juin à 14h30